Canadian Life and Health Insurance Association Inc.

Épargne retraite


retirementLe système canadien d'épargne-retraite possède une structure qui, bien qu'imparfaite, est solide et peut servir de fondation sur laquelle bâtir pour l'avenir. L'industrie des assurances de personnes estime que dans un certain nombre de secteurs, les gouvernements peuvent inciter les Canadiens à épargner davantage en vue de la retraite. Pour ce faire, les gouvernements doivent mettre en place des mesures éducatives, incitatives et législatives ainsi qu'un cadre concurrentiel permettant aux Canadiens de choisir parmi différents fournisseurs de services et instruments d'épargne.

Notre industrie a accueilli favorablement le Régime de pension agréé collectif (RPAC) – et son équivalent au Québec, le Régime volontaire d'épargne-retraite (RVER) – et plusieurs territoires de compétence ont adopté des lois en vue de son instauration. Le RPAC aidera les employeurs à offrir un régime de retraite abordable à leurs employés. Ce régime, qui réduit les tâches administratives, est particulièrement attrayant pour les petites et moyennes entreprises. En supprimant pour les employeurs presque tous les frais administratifs et les exigences liées à la conformité, à l'exception du traitement des retenues salariales, l'on permet à un plus grand nombre d'entreprises, d'employés et de travailleurs autonomes de participer à un régime de retraite.

L'industrie tient également à féliciter le gouvernement du Québec du leadership dont il a fait preuve en favorisant l'accès des Québécois aux régimes de retraite au travail. Le Québec est en effet allé plus loin que les autres provinces, en exigeant que tous les travailleurs québécois des entreprises de cinq employés ou plus ainsi que les travailleurs autonomes aient accès à un régime d'épargne-retraite au travail.

Au Canada, l'industrie des assurances de personnes joue un rôle clé auprès des Canadiens en les aidant à se préparer pour la retraite, non seulement grâce aux régimes mis en place dans les entreprises, mais aussi grâce aux conseils et aux solutions en matière d'épargne et de revenus viagers prodigués chaque jour par les milliers de conseillers financiers au service de la population d'un bout à l'autre du pays. Notre industrie est prête à soutenir les gouvernements, les entreprises et les particuliers dans le développement d'un système d'épargne-retraite qui réponde aux besoins spécifiques des Canadiens en étant inclusif, pratique et abordable.

 UNE RÉFORME INTELLIGENTE ET ÉQUITABLE DES PENSIONS POUR TOUS LES CANADIENS

  Épargner davantage pour l'avenir : un objectif réalisable pour les Canadiens
Énoncé de position
Recommandations de l'ACCAP pour encourager le recours aux régimes d'épargne-retraite au travail


Régimes de pension agréés collectifs (RPAC)


retirementLe gouvernement fédéral et ceux de l'ensemble des provinces et territoires se sont engagés à instaurer les Régimes de pension agréés collectifs (RPAC) dans le but de combler le déficit d'épargne des plus de 60 p. 100 de travailleurs canadiens qui n'ont pas accès à un régime de retraite au travail. Les RPAC sont des régimes collectifs simples, peu coûteux et gérés par des professionnels.


« Tous les Canadiens peuvent bénéficier des RPAC, déclare Frank Swedlove, président de l'Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes (ACCAP). Les grands gagnants sont les petites et moyennes entreprises qui à l'heure actuelle n'ont pas les moyens d'offrir des régimes de retraite, les employés en cause du secteur privé et les travailleurs autonomes n'ayant pas accès aux régimes. » Selon un sondage mené par l'ACCAP, sept dirigeants de PME sur dix sont disposés à offrir un RPAC à leurs employés.

Le gouvernement fédéral et six provinces ont adopté des lois visant l'instauration des RPAC (RVER, au Québec). Le Québec est allé plus loin, exigeant que tous les travailleurs québécois des entreprises de cinq employés ou plus ainsi que les travailleurs autonomes aient accès à un régime d'épargne-retraite au travail.

L'ACCAP encourage les autres provinces à agir rapidement afin de permettre à des millions de Canadiens de tirer parti de ces nouveaux régimes.

Décembre 2012